Passer un séjour sportif en Iran

Passer un séjour sportif en Iran

L’Iran est une destination de choix pour les prochaines vacances. Au cœur de ce territoire, les touristes n’auront jamais le temps de s’ennuyer. Pour commencer leur séjour, ils peuvent notamment s’attaquer à l’ascension du Damavand. Ce mont culmine à 5 671 m d’altitude et se trouve dans la chaîne de l’Elbourz, à 66 km au nord-est de Téhéran. Ce sommet volcanique semi-actif est le plus élevé de l’Iran. Environ 16 itinéraires mènent à son pic, dont la plus connue est la voie sud qui dispose d’un camp à mi-parcours, à une altitude de 4 000 m. L’ascension du nord-est est le trajet le plus long. En effet, il faut environ 2 jours pour atteindre le sommet à partir du village de Nandal. Les globe-trotters pourront passer la nuit au refuge de Takht-e Fereydoun.

Faire une randonnée sur le désert de Dasht-e Kavir

Après l’ascension du mont Damavand, les routards ne manqueront pas d’entamer une excursion dans le Dasht-e Kavir. Ce désert fait 800 km de long et 320 km de large. Il s’étend du sud-est des montagnes de l’Alborz jusqu’au centre de l’Iran. Selon l’histoire, il y a des millions d’années, cette région a été occupée par un océan riche en sel. Avec le temps, cette eau s’est asséchée et a laissé derrière elle une couche de sel de 6 à 7 km d’épaisseur. Le Dasht-e Kavir un est endroit aride avec très peu de précipitations. Malgré cela, les montagnes aux alentours offrent des ruissellements créant d’immenses lacs saisonniers, marais et playas. Par ailleurs, ce désert compte 2 parcs nationaux, ceux de Kavir et de Tourân. Ces deux réserves abritent des animaux, à l’instar des gazelles, des guépards, des onagres, des chevreuils ainsi que des panthères.

Pratiquer du rafting en Iran

Mise à part la randonnée dans le désert, les routards peuvent faire du rafting pendant leur voyage Iran. Ce sport est assez populaire dans ce pays. C’est une excellente alternative pour les vacanciers en quête de sensations fortes. Pendant un rafting, les plus intrépides vivront une expérience riche en frissons. La meilleure saison pour pratiquer cette activité se situe entre les mois d’avril, de mai et de juin. Parmi les spots les plus connus, il y a notamment Sepid-Roud. Cette rivière s’étend sur près de 670 km de long. Elle prend sa source dans le nord-ouest du territoire. Elle coule vers l’est et se jette dans la mer Caspienne à Rasht. Afin de profiter pleinement de cette aventure, il est vivement recommandé de faire appel aux services d’un tour-opérateur expert dans ce domaine. Cette agence se chargera de planifier le séjour des touristes pour leur assurer des vacances réussies et dépaysantes.

//]]>